Des textiles sans produits toxiques ?

Pour faire suite a mon article sur les perturbateurs endocriniens et polluants dans les couches je voulais un peu parler des labels textiles. Que ce soit pour les couches lavables ou le matériel de portage c'est des choses auxquelles beaucoup de parents sont sensibles. 

Quand on est jeune ou futur parent on a souvent qu’une idée en tête : protéger ce bébé de toutes les agressions extérieures. Au XXIeS, parmi les agressions il y a la pollution et l’exposition aux perturbateurs endocriniens en tout genre. Passionnée par l’écologie, la couture et les travaux d’aiguille, lorsque le désir de grossesse est arrivé, je me suis renseignée sur les labels que l’on voit de plus en plus dans les magasins de tissus et de puériculture. Dans mon ancienne vie, je travaillais dans la « dépollution » j’avais donc conscience que les teintureries utilisent des produits pas hyper clean comme des détergents, métaux lourds, du chlore…. C’est pas toujours simple de s’y retrouver.

La première chose et la plus simple selon quand on cherche à avoir des vêtements de bébé sans produits chimiques, c’est de prêter attention à la lessive que l’on utilise. Les lessives qui sentent bon, utra-détachant, 8 en un etc.. sont souvent pleines de produits chimiques afin de tenir les promesses marketing, même si c’est des lessives spécial « bébé ». Ces produits chimiques même après rinçage vont plus ou moins rester dans les fibres du tissu et donc être en contact avec bébé.

Une autre manière d’avoir des vêtements « sains » pour son bébé est de se tourner vers la seconde main. En effet, à force d’être lavés, relavés, exposés à l’air libre et au soleil, une grande partie des produits chimiques finissent par partir. Sauf que oui, je vous l’accorde, on a pas toujours envie de mettre des affaires de seconde main à son bébé, De plus on ne trouve pas toujours tout en seconde main.

Quand on cherche à acheter un produit neuf et sain, souvent on se tourne vers les labels. Ils sont nombreux et c’est pas toujours simple de s’y retrouver. Je vais m’intéresser ici uniquement aux labels qui portent sur la qualité du textile en matière de non toxicité en France. L'idée est d'essayer de casser les a-priori et aider à s’y retrouver sans prétention à être exhaustive non plus (j’ai repris les principaux labels, mais je sais qu’il y en a d’autres).

- mention « BIO », « 100 % organic coton » ou autre du style

Contrairement à beaucoup d’a-prioris, la mention « bio » à elle seule ne garantit rien du tout. La seule chose qui est "garantie" c'est que la fibre de base est bio. Tout ce qui est procédé industriels, traitements, teintures, tout ces trucs qui apportent des produits pas cool bah ca n'a rien a voir avec le faite que la fibre de base est bio ou non.... Sans aucune certification, vous croyez sur parole le vendeur qui vous dit que c’est bio. On peut mettre des produits pas clean sur une fibre bio et dire que c'est bio... il est où le problème -_- . Heureusement, la plupart du temps quand on cherche « tissu bio » ou « body bio » on tombe sur des produits labellisés GOTS et la c’est clean (je reparle plus bas du label GOTS).

 

- REACH : Registration, Evaluation, Authorisation and Restriction of Chemicals

Celui-ci m’a vraiment scotchée pour ainsi dire. Selon le site officiel du gouvernement : « REACH est un règlement européen (règlement n°1907/2006) entré en vigueur en 2007 pour sécuriser la fabrication et l’utilisation des substances chimiques dans l’industrie européenne. Il s’agit de recenser, d’évaluer et de contrôler les substances chimiques fabriquées, importées, mises sur le marché européen. »

J’avoue ne pas trop avoir compris ce « label » qui garantit donc juste que le produit respecte les réglementations européennes de production (la base quoi enfaîte non?). Je suppose donc que c’est un label qui est donné aux produits fabriqués hors UE mais qui respectent tout de même cette norme.

 

- Label EU Ecolabel Européen Textile

Ici encore j'ai été très surprise. Le label est créé grâce à l’Union européenne, ses critères portent sur l’impact environnemental des produits, il ne s’agit donc pas d’une certification « bio ». Ce label ne concerne que les impacts sur l’environnement, il limite donc l’utilisation de certains produits chimiques sur le produit et son emballage. L’idée est de minimiser l’impact environnemental du produit sur toute sa durée de vie (de la fabrication au recyclage) mais cela ne garanti pas que le tissu ou le vêtement que vous achetez est « sain » pour votre peau.

https://ec.europa.eu/environment/ecolabel/

 

- œko-tex standard 100

C ’est probablement le plus répandu de tous les labels. Il demande la non-utilisation ou la limitation de certains produits chimiques dangereux dont certains qui ne sont pas réglementés par la loi. Pour les produits labellisés œko-tex standard 100, toutes les fournitures doivent respecter ces contraintes (fermetures éclair, boutons….). Le gros avantage de ce label c’est qu’il est relativement restrictif, sans pour autant apporter de contrainte sur le fait que la matière première soit naturelle ou synthétique, mais contrairement à ce qu’on entends un peu partout, ce label ne garantit pas que le textile est sans produits chimiques ni sans produits toxiques…. tout du moins pas forcément. De ce que j’ai compris, ce label permets de rendre un textile, fourniture de mercerie, ou vêtement non toxique pour un usage selon les catégories ci-dessous.

Classe de produits I : Articles pour les bébés et les enfants en bas âge jusqu’à 3 ans (sous-vêtements, grenouillères, vêtements, linge de lit, éponges, etc.)

Classe de produits II : Articles utilisés en contact avec la peau (sous-vêtements, linge de lit, T-shirts, bas, etc.)

Classe de produits III : Articles utilisés sans contact avec la peau (vestes, manteaux, etc.)

Classe de produits IV : Matériaux d’équipements (rideaux, nappes, revêtements de meubles capitonnés, etc.)

Oui mais là je vous vois venir : elle est marquée où la classe ? Cela fait quand même plusieurs années que j’y prête attention et je dois dire que c’est plutôt rarement indiqué. Certaines boutiques le marquent et en général c’est des classe I voire II. Personnellement, je trouve que c’est une marque de sérieux de la part du vendeur. Petite anecdote, dans un magasin de tissu où j’avais osé demandé de quelle classe il s’agissait (je voulais faire des articles pour bébé) je me suis pris comme réponse : « La quoi ? Nan mais sérieux si il faut un BTS oekotex on a pas fini ! ». De ce fait, on peut acheter un tissu éponge Oeko-tex pour faire des lingettes pour le change de bébé sans savoir si il est classé I ou II, du tissu polaire pour faire une turbulette à bébé sans savoir si la classe est I, II ou III…. Si on suite la logique, la laine à tricoter serait classe III du coup si il n’y à pas de mention spéciale ? … (oui un coté de moi est très agacé par ce label, la classe devrait selon moi être indiquée sur le logo afin que la transparence sur l’usage dédié soit clair). Bon, on va pas jeter bébé avec l'eau du bain, ca reste un bon label qui a le mérite de sérieusement réduire les polluants sur le materiel de puériculture en restant sur une gamme "tout public". 

- œko-tex made in green

Issu du label œko-tex standard 100, il apporte des garanties sur l’aspect éthique des entreprises de fabrication en matière de respect des employés et de politique environnementale.

 

- GOTS (Global Organic Textile Standard)

Ce label est le nec plus ultra, il apporte de nombreuses exigences éthiques et techniques sur toutes les étapes allant de la production des matières première à la fabrication en usine et aux matériaux utilisés pour l’emballage. Il prends en compte aussi les critères éthiques (respect impératif des normes de Organisation Internationale du Travail (OIT)). Toutes les entreprises intervenant dans la chaîne de production doivent s’engager dans une politique claire de réduction des déchets.

Tous les tissus GOTS doivent impérativement être composés à au moins 70 % de fibres naturelles certifiées BIO et 95 % pour les textiles GOTS et BIO.

Lors de la transformation des fibres, les métaux lourds, les solvants aromatiques, les OGM et leurs enzymes sont interdits. L’utilisation de produits synthétiques est très limité. Le chlore habituellement utilisé pour le blanchiment doit être remplacé par des produits à base d’oxygène. L’utilisation de solvants aromatiques, de PVC et de phtalates est formellement interdite. Les tissus GOTS sont aussi testés sur leur qualité (résistance aux lavages, aux UV…).

Ici en gros on a un label du tonnerre mais parfois un peu trop car tous les tissus synthétiques ne peuvent pas être labellisés GOTS, on oublie donc toutes les polaires, tissus imperméables, les rembourrages polyester etc. Étonnamment, à qualité égale le tarif des produits labellisés GOTS n’est pas toujours beaucoup plus cher. Cependant, même si d’année en année cela s’améliore, le choix des motifs est parfois faible.

Attention aux mentions du type "tissu GOTS" sans que le logo soit présent qui dans certains cas corresponds parfois a un tissu GOTS que la marque a ensuite fait teinté sans les contraintes du label.